BIENVENUE DANS MON UNIVERS

Portrait de Patsie Kell en noir et blancBonjour, je m’appelle Patsie Kell.

Je suis née dans le Centre de la France d’une mère antillaise et d’un père caucasien. Ce détail sur mes origines que je vous livre à la lecture de ma biographie a son importance car il guidera mon inspiration et ancrera cette identité métissée que je porte avec fierté.

Le métissage c’est le mélange des saveurs et des goûts, des couleurs et des cultures. C’est ce qui vous enrichit quand vous savez tirer le meilleur de chacun. C’est aussi ce qui vous ouvre au monde, à la vie et surtout aux autres.

Dans le monde où je suis née, il est encore difficile de trouver son identité, quand on n’appartient ni à l’un ni à l’autre. Mais j’ai rapidement trouvé mon chemin dans l’équilibre des deux que je cultive au quotidien.

Ma musique c’est aussi l’histoire de mon identité. Ces sons si divers et variés que me faisait écouter ma mère. Le zouk, la bossa, la musique haïtienne, africaine et américaine ! Tandis que je découvrais d’un autre côté la variété française portée par Souchon, Goldman, Voulzy, Bashung. Et puis il y a mes propres découvertes : Prince, Michael Jackson, Kate Bush, Terri Amos et tant d’autres que je ne veux pas citer pour n’en oublier aucun. Et bien sûr, la musique classique qui m’accompagne dans mes lectures avec une affinité toute particulière pour les cordes.

C’est grâce à cette culture si riche, fertile,  grâce à ceux qui ont traversé ma vie ou qui l’animent encore aujourd’hui et par mon insatiable curiosité que j’ai entrepris non plus d’écouter la musique mais de la composer.

C’est encore au hasard des rencontres, baignant dans un univers artistique auquel de par ma fibre je suis sensible, que j’ai gratté mes premières cordes. C’est une femme qui m’a initiée à la guitare. Je l’ai admirée plus qu’une autre, non pas pour ses talents de musicienne, mais pour sa capacité à susciter l’émotion chez les autres. Je voulais  être moi aussi capable de cela. Je me suis procurée une guitare et j’ai travaillé avec rigueur en prenant en parallèle des cours avec Denis Rezard.

Mais très vite j’ai composé. Des accords simples sur lesquels j’ai eu le besoin de mettre des mots. Pour moi il y a quelque chose de naturel dans l’écriture. Je parle avec mon cœur et traduis cette émotion par des textes spontanés jetés sur le papier.

Au bout de quelques mois, j’avais composé une dizaine de titres, bons, moins bons voire bof. J’ai réalisé qu’à l’image de ma personnalité, je ne suis pas une interprète de reprises, je me lasse très vite d’interpréter le répertoire des autres. Rien de prétentieux, je trouve simplement que je ne sais pas faire mieux. De même, je déteste les associations d’identité, dire que je ressemble à, que je fais comme…. Je m’espère différente, je ne vis pas mon existence dans le reflet des autres. C’est pour cela que ma musique a cette couleur si particulière. Quelque chose d’inspiré d’ici et d’ailleurs mais qui me ressemble.

L’album États d’âme est mon premier album. Je l’ai écrit et composé. Denis Rézard, mon ami de toujours, en a fait les arrangements. Cet album parle d’amour, d’amour charnel, d’amour inconditionnel, d’amour passion, d’amour de soi, des autres…. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a que ce sentiment qui m’inspire dont je vous livre « les états d’âme ».

Bonne écoute,

Patsie